Cure (the)

Discographie - Biographie - Voir aussi - Liens

Biographie

Robert Smith, (chant) né le 21 avril 1959 à Blackpool, Grande Bretagne.
Laurence Tolhurst, (batterie) né le 03 février 1959 à Horley, Grande Bretagne.
Michael Dempsey, (basse, chant) né le 29 novembre 1958 à Harare, Zimbabwe.
Simon Gallup (basse) né le 01 juin 1960 à Duxhurst, Grande Bretagne. 
Porl Thompson, (guitare, clavier, saxophone) né le 08 novembre 1957 à Wimbledon, Grande Bretagne.
Boris Williams, (batterie, percussions) né le 24 avril 1952 à Versailles, France.
Andy Anderson, (batterie, percussions) né le 30 janvier 1951 à Londres, Grande Bretagne.
Phil Thornalley, (basse) né le 05 janvier 1960 à Warlington, Grande Bretagne.
Matthieu Hartley, (clavier) né le 04 février 1960 à Smallfield, Grande Bretagne.

1978, Crawley, sud de Londres, Robert Smith, Laurence Tolhurst, et Michael Dempsey, trois garçons dans le vent (ou plutôt la tornade) new wave, enregistre un premier single inspiré du roman "L'étranger" d'Albert Camus : Killing an Arab.

Un an plus tard, le titre se retrouve sur l'album Three imaginary boys, chez Fiction, nouveau label créé par Chris Parry, directeur artistique de Polydor qui avait entre autre signé les Jam et Siouxie and the Banshees.

Dempsey quitte le groupe, et Simon Gallup, ami d'enfance de Robert Smith, prend la place. Dès lors les Cure impose leur style, cold wave introspectif, lugubre diront certains, ou se mêlent les accords limpides de la guitare de Smith à des nappes de synthés brumeuses.

Seventeen Seconds, Faith, Pornography en 82 sont de la même veine, puis les morceaux Lovecats, The Walk, Let's Go To Bed, d'une sonorité pop presque outrageante au regard du passé du groupe, les font découvrir à un public nouveau (tant mieux).

C'est l'occasion que saisi Robert Smith pour disparaître du devant de la scène et partir jouer quelques temps avec Siouxies et ses Banshees.

En 1984, pourtant les Cures sont de retour (avec Angry Anderson à la batterie en plus) avec l'album The Top, puis en 1985 le disque de la consécration The Head On The Door et ses deux tubes mondiaux : In Between Days et Close To Me. En avril 86 en France c'est la véritable "Curemania", ils sont à la une de tous les journaux, et leur prestation (pourtant avinée) sur le plateau de Champs Elysée présenté par Michel Drucker, fait monter l'audience de 41%.

Kiss Me Kiss Me Kiss Me, enregistré dans le sud de la France, est disque de platine aux États Unis. C'est dans cet album que l'on trouve Just Like Heaven, morceau spécialement enregistré pour le générique de l'émission "Les Enfants du Rock".

En août 1988, juste après le mariage de Robert et Mary, les Cure enregistrent Disintegration, album majeur, tout comme les deux premier, qui sortira en 1990.

Après avoir évincé Lol Tolhurst pour alcoolisme et manque de créativité, après deux Lives et un album de remix, en 1995, le "chef" des Cure reforme le groupe pour l'album Wild Mood Swing. Mais force est de constater que le succès n'est plus au rendez vous.

Le 12 décembre 1977 les Cure commençaient leur carrière sur la scène du Bataclan à Paris, le 6 novembre 96 au même endroit, Robert Smith annonçait la fin de l'aventure...

2000, les Cure sont en tournée et Bloodflowers arrive dans les bacs (le 14 février).  Robert Smith annonce que cet album est le troisième volet de la trilogie Pornography/Disintegration/Bloodflowers, un tryptique qui s'étale sur près de 20 ans, et dont la dernière partie, n'est pas à la hauteur des 2 précédentes.

En 2004, les Cure reviennent plus rock que jamais avec l'album The Cure.

écouter

Acheter Three imaginary boys sur Amazon.fr

Three imaginary boys

Un premier album un peu en décallage avec les futurs disque "spleenien" du groupe.
Three imaginary boys est un délectable mélange de pop rock anglais fin des seventies, et de punk déjà sur le retour. A glisser dans sa discothèque au côté, notamment de Boys don't cry.

Voir le détail de Three imaginary boys

Amazon

regarder

Acheter The Cure : Festival 2005 sur Amazon.fr

The Cure : Festival 2005

En 2005, sur 9 festivals européens des caméras ont été distribuées à des fans, à l'entourage du groupe ainsi qu'aux membres eux-mêmes pour filmer pendant qu'une équipe de professionnels captait également les performances.

Open
Fascination Street
Alt.end
The Blood
A Night Like This
The End Of The World
If Only Tonight We Could Sleep
The Kiss
Shake Dog Shake
Us Or Them
Never Enough
The Figurehead
A Strange Day
Push
Just Like Heaven
In Between Days
From The Edge Of The Deep Green Sea
The Drowning Man
Signal To Noise
The Baby Screams
One Hundred Years
Shiver And Shake
End Encores
At Night
M
Play For Today
A Forest
Plainsong
Disintegration
Faith

Amazon

lire

Acheter The Cure : Never Enough sur Amazon.fr

The Cure : Never Enough

"Never Enough" décrit en détail la naissance d'albums marquants tels que Pornography et Disintegration, les humeurs changeantes du leader de Cure et les événements qui ont entraîné le départ de Lol Tolhurst. Pour la première fois, Lol parle librement des débuts difficiles du groupe, de sa lente descente aux enfers et du procès contre Robert Smith qui lui a coûté un million de dollars.

Voici enfin la première biographie exhaustive d'un groupe qui est loin d'avoir dit son dernier mot.

Amazon

Liens

The Cure, officiel

Le site officiel du groupe

Pictures Of Cure

Bio, discographie, vidéographie, actus...

Voir aussi sur alerterouge

Artistes

Art Of Noise (the)
Darc Daniel
Depeche Mode
Indochine
Simple Minds
Tears for fears
Ultravox
XTC

Catégories

New Wave  Pop  Rock 

partagez !

recherchez !

 

 

Disques par date