AlerteRouge.com, toute la musique  |   Les 98 artistes  | RSS mises à jour alerterouge.com Rejoignez Alerterouge sur Facebook
|  Rechercher :
| Tous les disques par date :   
Kraftwerk (Florian Schneider, Ralf Hütter)

BIOGRAPHIE

DISCOGRAPHIE
Autobahn
Capitol years
Computer world
Electric cafe
Kraftwerk 1
Kraftwerk 2
Man machine
Minimum Maximum (Live)
Radio-Activity
Ralf & Florian
The mix
Tour de France
Trans-Europ Express


CATEGORIES
Electronique
New Wave
Pop


VOIR AUSSI
Art Of Noise (the)
Daft Punk
Depeche Mode
Ultravox


Apportez une correction
Ajouter une info, un lien...


Kraftwerk

Ralf Hütter né en 1946 à Krefeld, Allemagne.
Florian Schneider né en 1947 à Dusseldorf, Allemagne.

A raison de 130 km/h il faut environ 40 kilomètres pour écouter Autobahn le titre qui à révéler Kraftwerk ( traduction: la centrale) au grand public. 22 minutes de cette musique électronique, répétitive avec des bruitages et des sons du quotidien, sur des paroles en anglais, allemand ou français, cette sonorité qui deviendra leur fond de commerce.

Ralf Hütter et Florian Schneider, se rencontrent en 1968, au conservatoire. Leur première expérience musicale se fait peu après dans le groupe Organisation qui s'inspire de Can et Tangerine Dream. Les morceaux de ce groupe sont des improvisations, Hütter joue de l'orgue, Schneider du violon et de la flûte. Lassé par l'improvisation ils quittent Organisation pour créer Kraftwerk.

Ils construisent leur propre studio au centre de Düsseldorf à une adresse tenu secrète, ce qui favorise le mythe de ce lieu baptisé Kling-Klang.

Le premier album, Kraftwek, sort en 1970 chez Philips, suivi l'année suivant de Kraftwerk 2 avec une pochette déclinée du premier disque, façon Andy Warhol.

En 1974, armés d'un premier synthétiseur, ils sortent Autobahn, premier disque issu de leur nouveau concept "Musique Industrielle Populaire".

En 1975 c'est Radio-activity qui déferle sur la France où le 45t rencontre un fort succès, jusqu'à être largement utilisé comme indicatif par de nombreuses radios, à l'époque, pirates. Le disque marche moins bien que le précédent et le thème central (nucléaire) de cet album y est pour quelque chose, spécialement en Allemagne.

En 1977, les 4 de Düsseldorf mettent sur les rails Trans Europ Express un album où le train est roi (même les bruitages ferroviaires sont au rendez-vous).

Allant jusqu'à se faire remplacer par des automates dans leur concerts et sur les pochettes de disque, Kraftwerk sort en 1978 Man Machine.
Suivent un Computer World plutôt dansant, puis Electric Cafe en 1986. The mix (un album de remix of course !) sort en 1991.

Le premier Live officiel de Kraftwerk, Minimum-Maximum, est sorti en 2006.

Placés entre Pink Floyd, leurs idoles, et toute la vague de New Wave, Cold Wave... , leurs émules, les Kraftwerk détient vraiment une place "centrale" dans la musique électronique.





Acheter Trans-Europ Express sur Amazon.fr
Acheter Trans-Europ Express sur Amazon.fr
ECOUTER Trans-Europ Express

La musique électronique de Kraftwerk atteint ici sa pleine maturité, alliance de mélodies minimalistes aisément mémorisables, d'amples textures sonores, de rythmes mécanisés, et de séquences hypnotiques. A noter le clin d'oeil à l'album Station to Station de David Bowie sorti un an plus auparavant : "From station to station back to Düsseldorf city/Meet Iggy Pop and David Bowie".
Brian Eno et David Bowie avait en quelque sorte dédié le semi-instrumental V2-Schneider sur Heroes à Florian Schneider.

Acheter Minimum Maximum sur Amazon.fr
Acheter Minimum Maximum sur Amazon.fr

REGARDER Minimum Maximum

Kraftwerk consent finalement à apposer l’étiquette "live" sur  Minimum-Maximum. Le double DVD (disponible aussi en album) nous propose 20 titres enregistrés aux quatre coins du monde, dont une bonne partie de la bande-son de Tour de France, ainsi que la majorité de leurs standards (de 1974 à 2003).

Titres :

DVD 1

1. Meine Damen Und Herren
2. The Man-Machine
3. Planet Of Visions
4. Tour De France 03
5. Vitamin
6. Tour De France
7. Autobahn
8. Top Model
9. Neon Lights
10. Radioactivity
11. Trans Europe Express

DVD 2

1. Numbers
2. Computer World
3. Home Computer
4. Pocket Calculator / Dentaku
5. The Robots
6. Elektro Kardiogramm
7. Aero Dynamik
8. Music Non Stop
9. Aero Dynamik (au MTV EMA d'Edinburgh en 2003)

Acheter Kraftwerk : J'étais un robot sur Amazon.fr
Acheter Kraftwerk : J'étais un robot sur Amazon.fr

LIRE Kraftwerk : J'étais un robot

The Prodigy, Fat Boy Slim, The Chemical Brothers ne sont que quelques-uns des grands noms de la culture dance d'aujourd'hui dont l'œuvre doit beaucoup à Kraftwerk. Pionnier du minimalisme électronique dans les années 70 et 80, Kraftwerk s'est efforcé de franchir les limites de ce qui était alors communément assimilé à de la pop, grâce à des chansons comme Autobahn, The Robots et The Model. Ils ont engendré de nombreux imitateurs, en particulier visuellement, et étaient éminemment heureux sur scène lorsqu'ils étaient représentés par des robots.

Des premiers pas d'un enfant d'après-guerre jusqu'à son départ douloureux de Kraftwerk, J'étais un robot raconte le parcours personnel et musical de Wolfgang Flür, le batteur et robot n°4 du groupe de 1974 à 1987.

Sincère, sans compromis, et cependant ouvert et "bien trop humain", ce livre explore l'univers homogène de ce groupe d'innovateurs allemands des plus mystérieux - exploration que les autres membres ont essayé de contrer juridiquement.







 

Informations légales     © Territoire du Web 1999 - 2017   
Toutes les biographies et discographies sur Google     Mises à jour