Bowie David

Discographie - Biographie - Voir aussi - Liens

Biographie

David Jones, né le 08 janvier 1947 à Londres, Grande Bretagne.

Que serait devenu David si le soir de Noël 1959, Haywood Jones, son père lui avait offert une clef à molette?

Coup de chance pour nous, c'est un saxo que le père Noël dépose ce jour là dans les souliers du garçon de 12 ans.

Quatre ans plus tard il (David pas le père Noël) lance sa première formation : "David Jones & the Lower third".
Dommage, aux États Unis le chanteur des Monkeys, groupe nettement plus réputé, s'appelle Davy Jones.
Qu'à cela ne tienne, les fidèles de "Fort Alamo" le savent bien, s'il y a Davy (Crockett) il doit y avoir Bowie (le colonel). Et c'est donc sous le nom "David Bowie & the Lower Third" que sort en 1965 le 45t Can't Help Thinking About Me, morceau d'un genre pop à la Kinks.

L'aventure du Lower Third tourne court, tout comme celle de The Buzz. Par la suite, David Bowie changera régulièrement les musiciens qui l'accompagnent.

Les compilations (1973) The World of David Bowie et Images regroupent les chansons des années 1966-1967.

Il rencontre Tony Visconti et enregistre début 69 Space Oddity. L'été suivant il sort The Man Who Sold The World, album controversé pour sa pochette, ou Bowie apparaît en robe avec perruque et maquillage, allongé sur un canapé.
L'album est retiré des bacs et la photo noire et blanche de Bowie en concert vient remplacer la pochette incriminée. La réédition cd actuelle de cet album est proposée avec la pochette originale.

En 1971, alors qu'il a rencontré Lou Reed (dont il vénére le Velvet Underground) et Andy Warhol, sort l'album Hunky Dory.

En 1972, il nous emmène à la quête de la liberté absolue avec l'album The rise and foall of Ziggy Stardust, et produit Transformer pour Lou Reed, et Raw power pour Iggy Pop.

L'année suivante c'est l'album Aladdin Sane, d'où s'échappent Jean Genie et la reprise des Rolling Stones, Let's Spend The Night Together.

Des classiques du Rock n' Roll dans Pin Ups aussi, un hommage de Bowie aux standards des Who, Kinks, Pink Floyd, et même Jacques Brel avec Amsterdam.

Young Americans (avec John Lennon et Luther Vandros dans les chœurs) en 1975 succède à Diamond Dogs et au David Live de 1974, un album très sensuel qui reçoit un très bon accueil du public même aux États Unis où Fame est classé numéro un des charts.
C'est pourtant loin de la pop sucrée aux consonances disco que Bowie termine les années 70. Costume noir et blanc, après Station To Station, il enregistre à Berlin Low, puis Heroes et Lodger en 1979.

Enregistré à New York avec Carlos Alomar, Pete Townshend (ex-Who) et Robert Fripp, onze ans après avoir mis en scène le Major Tom dans Space Oddity, Bowie révèle dans Scary Monsters (Ashes to Ashes, Fashion) que le Major, junkie, traîne un passé d'insatisfaction sur Terre.
En costume de clown/Pierrot Lunaire David Bowie est clippé pour Ashes to Ashes par David Mallet.

David Bowie enchaîne alors plusieurs tournages cinéma,("Les prédateurs" avec Catherine Deneuve, "Furyo", "Baal" pour la BBC), puis en 1983, la guitare de Nile Rodgers (ex-Chic) propulse l'album Let's Dance en haut des ventes avec également les titres China Girl, et Modern Love.

Après quelques années de passages à vide (3 albums sans grand génie), début 90, Bowie annonce la création de Tin Machine, un nouveau groupe dans lequel il n'est ni plus ni moins qu'un des membres comme les trois autres...

Deux albums studio, Tin Machine et Tin Machine 2, verront le jour puis la formation ira directement au rayon archive des groupes de rock.

En 1993, c'est de nouveau avec Nile Rodgers et ses sonorités funk qu'il renoue avec le succès avec Black Tie White Noise.

En 95, l'album 1.Outside, co-produit par Brian Eno (producteur fétiche entre autre de U2) est un savant mélange du Bowie actuel et du (des) Bowie passé.

Dans l'album Earthling, en 97, David Bowie installe la Techno et la Jungle pour la première fois dans ses disques.

L'album, Hours, sort le 5 octobre 1999. Suprême originalité il était téléchargeable sur Internet, deux semaines avant sa sortie.
Dans cet album 8 des 10 chansons sont écrites pour le jeu vidéo "The Nomad Soul". On y trouve aussi What's Really Happening? la chanson co-écrite avec Alex Grant, gagnant du concours BowieNet.
Hours contient enfin The Pretty Things are Going to Hell, extrait de la BO du film "Stigmata".

En 2001, la sortie de l'album All Saints est un petit évènement.
Jusque là, seul quelques privilégiés avaient eu la chance de recevoir en cadeau à l'occasion d'un anniversaire de Bowie, ce disque composé d'instrumentaux.

En 2002, sortie de Heathen, puis en 2003, c'est Reality, album de nouveau produit par Tony Visconti.

10 ans plus tard, jour de son 66ème anniversaire, le 8 janvier 2013, Bowie annonce la sortie d'un nouvel album intitulé The Next Day. Aucune annonce n'avait été faite au préalable, la surprise est totale. Le même jour, le site officiel publie Where are we Now ? premier single de ce 25éme album studio dont la pochette est la reprise de celle de l'album Heroes pratiquement masquée par un carré blanc avec en son centre le titre du disque.

Annoncée fin 2015, Blackstar, le dernier album du chanteur sort lui aussi pour son anniversaire, ces 69 ans le 08 janvier 2016.

Il est décédé 2 jours plus tard.

écouter

Acheter The rise and fall of Ziggy Stardust and the spiders from Mars sur Amazon.fr

The rise and fall of Ziggy Stardust and the spiders from Mars

Probablement le chef-d'oeuvre de David Bowie. Et sans aucun doute un des albums majeurs des seventies. En inventant le personnage de Ziggy Stardust - le premier d'une série, d'ailleurs -, Bowie donne également le jour à un mythe. Ce dédoublement de personnalité à la Dorian Gray va donner à sa carrière une force d'un intérêt unique. Et dès lors les albums qui vont suivre seront autant de mutations. Il a à ses côtés un double musical en la personne du guitariste Mick Ronson, indispensable et toujours surprenant. C'est lui qui va apporter cette manière originale de prolonger la mélodie de la voix par des notes en contre-chant, souvent en larsen. Là-dessus, Bowie tisse ses chansons aux thèmes qui flirtent avec la science-fiction et la philosophie nietzschéenne. Malgré l'ambition du projet, chaque titre tue instantanément, possède une force immédiate. C'est toute une attitude face au rock'n'roll qui se fait jour, reprenant les obsessions et le cynisme de Ray Davies (des Kinks) ou de Lou Reed (du Velvet Underground). Quand le chanteur appuie sur la détente, cela donne des morceaux qui préfigurent clairement le punk ("Suffragette City"). Et lorsqu'il se fait plus suave, on frémit sans savoir si c'est d'effroi ou d'émotion ("Rock'n'Roll Suicide"). Un des dix meilleurs d'albums de l'histoire du rock. 
José Ruiz - Amazon.fr

Amazon

regarder

Acheter Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (Londres 1973) sur Amazon.fr

Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (Londres 1973)

Enregistré en 1973 sur la scène de l’Hammersmith Odeon de Londres et remasterisé à l'occasion du trentième anniversaire, ce concert marquant la fin d'une longue tournée et mettant un terme au personnage de Ziggy Stardust est une pure merveille.

Amazon

lire

Acheter David Bowie : Une étrange fascination sur Amazon.fr

David Bowie : Une étrange fascination

Monstre sacré du rock, personnage fascinant, inquiétant parfois, David Bowie excelle depuis près de quarante ans à brouiller les pistes. Artiste complet, à la fois mime et acteur, businessman et grand amateur d'art, Bowie est un et multiple.
David Buckley lève le voile sur les mystères de Bowie et de son œuvre tout en retraçant le portrait d'une époque. Il choisit d'interroger le personnage à travers sa musique, depuis son premier single en 1967 jusqu'au dernier album, en passant par Ziggy Stardust et les frasques glam.
Disque après disque, pas à pas, le lecteur pénètre ainsi l'univers de l'artiste, ses influences, ses parts d'ombre, ses dérives ses ambiguïtés. Au détour des pages se croisent Mick Jagger, Iggy Pop, Andy Warhol, John Lennon, Bob Dylan, Lou Reed mais aussi Gilles Deleuze, Brion Gysin et ses comparses de la Beat Generation, ou encore Brian Eno. Ponctué de témoignages de première main, cet ouvrage s'impose comme la biographie définitive de David Bowie, " la dernière icône pop ".

Amazon

Liens

David Bowie Officiel

Le site officiel de David Bowie

Man of music

Forum sur "l'homme de musique" qu'est David Bowie.

Jil Stardust World

Site complet.

Facebook David Bowie

Page officielle Facebook

Voir aussi sur alerterouge

Artistes

Bauer Axel
BB Brunes
Beatles (the)
De Palmas Gérald
Kravitz Lenny
Police (the)
Simple Minds
Tin Machine
XTC

Catégories

Pop  Rock 

partagez !

recherchez !

 

 

Disques par date